The Beauty Report
Droits réservés

Prodigy Night, inspiré d’un Prix Nobel

En 2009, le prix Nobel de physiologie met en lumière la physiologie des télomères, et inspire l’élaboration du soin Prodigy Night. Son action prévient l’entrée en sénescence des cellules, qui entraîne le vieillissement. Zoom sur ce territoire de recherche nobélisé qui a permis la création de ce soin révolutionnaire.

L’historique derrière la découverte

C’est en 1971 que l’hypothèse de la durée de vie des cellules en culture est corrélée à la perte progressive de séquences télomériques. Une découverte due au biologiste russe Alekseï Olovnikov. Ses recherches lui ont permis d’affirmer que lors des divisions cellulaires, les télomères – sortes de bouchons protecteurs aux extrémités des chromosomes – s’érodent jusqu’à atteindre une taille critique qui déclenche le vieillissement. Ainsi, les télomères agissent comme une horloge biologique régissant la durée de vie des cellules.

Le soin Prodigy Night

La découverte des télomères permet une avancée dans la compréhension du vieillissement de la peau et des mécanismes de sénescence cellulaire. Le soin Prodigy Night, à base de Bio-Sève Moléculaire, agit au cœur des cellules pour réactiver tous les signes de jeunesse de la peau.

La recherche Helena Rubinstein a pu présenter Prodigy Night dès 2012. Il fait figure de premier soin de nuit conçu pour suspendre les effets du temps pour restaurer la jeunesse originelle de la peau. Le soin, grâce à ses ingrédients, protège les télomères et préserve l’ADN cellulaire pour maintenir la vitalité des cellules. Nuit après nuit, la peau relance son potentiel jeunesse. Véritables « Youth Keepers », les télomères sont des éléments clés du maintien de la cellule dans un état de jeunesse.

Inspiré par un prix Nobel, Prodigy Night régénère intensément l’épiderme. Votre visage est parfaitement nourri et reposé, révélant l’apparence d’une peau jeune. Une découverte scientifique révolutionnaire !

À LIRE AUSSI
Suivre Helena Rubinstein