The Beauty Report
Fanny Moizant Vestiaire Collective The Beauty Report
©Laurence Revol

LES 10 COMMANDEMENTS DE FANNY MOIZANT POUR CRÉER UNE START-UP DANS LA MODE

Déterminée, volontaire, passionnée et libre. Ces qualités reconnues à Madame Helena Rubinstein pourraient également illustrer la personnalité et les valeurs de Fanny Moizant, entrepreneuse française de 41 ans et mère de deux enfants.
Egalement femme d’intuition et de conviction, et véritable modèle de réussite à la française, elle a bouleversé l’ordre établi en créant en 2009 le premier dépôt-vente de luxe en ligne : Vestiaire Collective. Rencontre avec cette aventurière visionnaire.

 

Être passionné

J’ai toujours su que je voulais travailler dans la mode. Après diverses expériences professionnelles je n’ai pas hésité à reprendre mes études et intégrer l’IFM pour me donner les moyens de vivre de ma passion.

En créant Vestiaire Collective, je me suis créé un job de rêve sur mesure. J’ai la chance de faire un métier que j’aime et qui me fait vibrer.

 

Ne pas avoir peur de beaucoup travailler

J’ai eu plusieurs vies avant Vestiaire Collective, et dans chacune d’entre elles, c’est le fait de ne pas avoir peur de retrousser mes manches qui m’a permis de passer à l’étape supérieure et mener à bien mes projets.

 

Savoir s’entourer (au travail comme à la maison)

Pour me lancer dans l’aventure entrepreneuriale, et en ayant une vision très claire de là où je voulais emmener mon business, je me suis entourée de cinq associés de confiance et qui avaient la même détermination que moi. C’est un travail d’équipe qui nous a permis de créer une entreprise solide qui compte aujourd’hui un peu plus de 250 personnes dans plus de 50 pays.

 

Savoir déléguer et se concentrer sur les choses qui auront de l’impact

Si au début on veut tout faire et gérer chaque aspect de sa start-up on comprend rapidement que cela peut être contre-productif. J’ai décidé il y a 4 ans de m’installer à Londres pour développer le marché européen de la marque et de me concentrer sur l’aspect communication.

Aujourd’hui avec un nouvel objectif en tête, je pars m’installer à Hong Kong.

 

Manager dans la douceur mais aussi dans l’exigence

Pour moi l’humain est un facteur essentiel dans le travail. La bienveillance est nécessaire sans oublier de challenger ses équipes pour qu’elles se dépassent et donnent le meilleur d’elles-mêmes.

 

Oublier sa vie sociale pour un temps

Créer sa propre entreprise est un travail de longue haleine et qui demande un dévouement total. Tout se joue dans les premiers mois et à ce moment-là il ne faut pas hésiter à mettre pause sur certains aspects de sa vie pour se concentrer pleinement sur son projet.

 

Savoir écouter

Écouter son instinct est primordial, c’est en se fiant à ses intuitions que l’on est sûr de ne pas regretter ses choix. A l’image d’Helena Rubinstein, les débuts de Vestiaire Collective ont été complètement guidés par notre instinct, on inventait un nouveau business model et personne ne pouvait savoir si ça allait marcher.

Être à l’écoute de ses partenaires est aussi essentiel, la collaboration est garante de succès.  C’est le credo même de notre entreprise, pensez « collective » !

 

Être capable de prendre des décisions vite et dans un contexte changeant

Avec l’ampleur qu’a pris mon entreprise ces dernières années, les enjeux sont plus grands et c’est très stimulant. Il faut toutefois garder la tête froide, ne pas agir dans la précipitation et être capable de se projeter pour être sûre de prendre la bonne décision.

 

Passer du « quality time » avec les siens

Maman de deux enfants, j’ai besoin de me ressourcer en famille, partager un bon repas et échanger dans la convivialité. Ces moments sont les plus précieux et me permettent de recharger les batteries.

 

Boire du vin, ça aide

Et en cas de baisse de moral, je recours toujours au maquillage !

 

Fanny Moizant Vestiaire Collective Magazine Helena Rubinstein

Fanny Moizant de Vestiaire collective livre ses conseils pour le magazine en ligne d’Helena Rubinstein

DÉCOUVREZ LA GAMME

Ombres A Paupieres
À LIRE AUSSI
Suivre Helena Rubinstein