The Beauty Report

24H avec Nadège Winter

HELLO NADÈGE WINTER !

Son agence : NWA Agency, nwagency.fr
Son festival : Le Big Festival, du 9 au 17 juillet à Biarritz, bigfest.fr
Sa marque : AmishBoyish, amishboyish.com

Mère d’une petite fille de 6 ans, belle-mère d’une jeune fille de 19 ans et d’un garçon de 9 ans et demi, je me lève à 7 heures. Une semaine sur deux, c’est la big smala à la maison : lever et préparation en vitesse ! Enfant de la nature, je file sous la douche et ne passe pas des heures dans la salle de bain. Je mets de la crème, j’enfile un jean, une paire de boots ou de baskets et un trench. Je mixe presque toujours du vintage avec du créateur et une pièce masculine. Je réserve les excentricités et les vestes à paillettes pour le soir… Ensuite, j'amène ma fille à l'école à pieds, ça nous fait nos dix minutes de marche nécessaires.
Je sais qu’il faut bien manger le matin mais je n’ai pas très faim à cette heure-là. Du coup, le petit-déjeuner est assez frugal : un verre d’eau chaude avec du citron et deux autres grands verres (car je ne le fais pas trop pendant la journée), un yaourt au lait de chèvre ou de brebis avec des graines de lin ou de chanvre, une tartine de pain sans gluten. Parfois un thé mais jamais de café ! Je suis très green, je dois être la meilleure cliente de l’épicerie bio en bas de chez moi... Même s’il m’arrive d’aller au Starbucks pour commander un cappuccino au lait de soja.
Toute la matinée, je travaille. Freelance, je suis chez moi ou dans des locaux que je partage avec l'agence Be-Poles, rue Beaubourg.
J'ai besoin de me défouler pour conserver mon équilibre et être bien dans ma tête. Je fais du sport tous les jours, même le samedi où je vais à la piscine Pontoise avec ma fille. La semaine, j’alterne entre du yoga bikram, de l'aquabike, de la course ou une séance intensive de cycling chez Dynamo à Opéra. Depuis six mois, j'ai également découvert le cours de barre au sol secret de Chris Dangois.
Retour à l’ordinateur, j’utilise beaucoup le Net. Mais j’ai aussi des rendez-vous, où je me rends en scooter. En ce moment, je travaille beaucoup avec Hermès. Être directrice de création comprend à la fois de la création de vêtements, de collections capsule, de sites Internet et d’événements mais aussi des shootings, de l’écriture, de la stratégie ou de l’élaboration de concept. J’ai aussi ma propre marque de vêtements, AmishBoyish, avec laquelle on va sûrement se tourner vers des projets plus artisanaux.
Je monte également mon propre média, Twenty, dédié aux Millenials, qui sortira à la rentrée. Il s'agit d'une plateforme Web montée avec Delphine de Canecaude, la fondatrice de The Redlist. Ce site sera réalisé par les jeunes et parlera d'eux. En les rencontrant, j'ai réalisé que même si cette génération a grandi dans un contexte compliqué, elle possède beaucoup d'énergie, d'idées, d'ambition et de rêves. De nombreux vingtenaires ne se laissent pas abattre par le chômage et l'anxiété. Ils veulent lancer leur boîte mais certains ne possèdent pas les outils, malgré leur grande connaissance due à leur naissance dans un monde ultra connecté. En fait, ils sont très ambivalents, à la fois frustrés et prêts à se démener pour y arriver, dans leur bulle mais ouverts sur le monde et au collectif. J'ai envie de faire voler les clichés à leur sujet. Ils ne sont pas aussi individualistes et « dans l'instant » qu'on le dit. Ils ont la notion du travail et de l'effort.
Mon travail exige que je sois tout le temps inspirée et en alerte. Je me rends donc souvent à une exposition à Beaubourg, au Palais de Tokyo, à la MEP ou au Jeu De Paume car j'aime beaucoup la photo. Voir le travail d'un artiste me nourrit.
Je ne mixe plus et je ne sors plus en club. Je vais plutôt à des soirées chez des potes ou au restaurant, surtout dans les japonais de Saint-Germain. Je ne cuisine pas, mon mec excelle dans ce domaine et achète même des bouquins de food, notamment californienne. En revanche, j'organise des soirées avec des DJ sets pour continuer à m'amuser et je lis. En ce moment, je suis en plein dans le livre passionnant de Jim Harrisson, En Marge. Je m’endors vers 1 heure du matin. Hé oui, j’ai 40 ans !
DÉCOUVREZ LA GAMME

DÉmaquillant
CrÈme De Jour Peau SÈche
À LIRE AUSSI
Suivre Helena Rubinstein